Premiere-communion.fr

La première communion

Dans la tradition catholique, la Première Communion est un grand jour de fête : c'est la première fois qu'une personne baptisée, souvent un enfant, reçoit la Communion, aussi appelée Eucharistie.





Clé USB 1 Go avec bible
En exclusivité mondiale, voici la première clé USB en forme de croix chrétienne...
Chapelet Communion
Chapelet "spécial communion" blanc au cœur duquel se trouve un Calice...

Image Plastifiée avec Médaille
Image plastifiée avec médaille. Petit format...

Médaille Vierge Coeur
Pendentif plaqué or en forme de cœur avec le visage de la Vierge...


Celle-ci, qui est l’un des sept sacrements de l’Eglise Catholique, a lieu au cours de la cérémonie de la messe. Il s’agit de « recevoir le pain de la vie », « manger le corps du Christ » et éventuellement « boire le sang du Christ », au travers du pain - l’hostie - et du vin.

Jusqu’au XIIème siècle, on humectait de vin consacré les lèvres de tout nouveau baptisé. Ainsi, l’enfant communiait dès son baptême. C’est encore le cas dans les Eglises orientales.
En 1215, le concile de Latran IV décide que la Première Communion n’aura plus lieu avec le baptême, mais entre douze et quatorze ans. Jusqu’à la fin du XVIème siècle, elle n’était marquée par aucune cérémonie particulière. Ce n’est en effet qu’à partir du XVIIème siècle, que la Première Communion prend en France la forme d’une cérémonie solennelle qui marque la fin du catéchisme. Au XIXème siècle, elle devient même un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte.

C’est le pape Pie X qui, en 1910, fixe la célébration de la Première Communion telle qu’on la connaît aujourd’hui. En effet, dans le décret "Quam singulari", il demande qu’on admette à l’Eucharistie des enfants beaucoup plus jeunes, dès "l'âge de Raison", vers 7 ans. De cette époque jusqu’aux années 1970, on appela cette première communion "Communion privée" ou "petite Communion" et on continua à célébrer la "Communion Solennelle" autour de douze ou treize ans, comme couronnement de l’enfance et du catéchisme.
De nos jours, on a remplacé l’ensemble "Communion privée - Communion solennelle" par "Première communion - Profession de foi", et l’Eglise Catholique autorise une certaine liberté quant au moment de celle-ci.

La seule obligation légale pour qu’un enfant fasse sa Première Communion  est le consentement de ses parents, ou de l’un de ses deux parents.
Dans ce deuxième cas, il faut, selon le droit civil français, la « non-opposition » de l’autre parent, car les parents ont conjointement et en commun la responsabilité de l'éducation de leurs enfants, qui vaut bien sûr pour l'éducation religieuse.

Ainsi, certains parents souhaitent que leur enfant fasse leur première communion sans attendre la célébration organisée par le catéchisme, par ce qu'ils pensent que leur enfant est bien disposé et que la première communion est d'abord une affaire personnelle.

Cependant, la plupart des catholiques estiment que la Première Communion exige une préparation sérieuse afin que les enfants comprennent bien ce qu'est l'Eucharistie.

Le plus souvent la Première Communion a donc lieu à la fin de l’année de CM1, après que les enfants aient régulièrement participé à la catéchèse pendant deux ans.
La participation régulière à la messe dominicale fait également partie de l'expérience spirituelle exigée par l'Eglise pour accéder à ce Sacrement, et de nombreuses paroisses proposent des célébrations dominicales où les enfants sont plus étroitement associés, dans le cadre de la préparation à leur Première Communion.
Toujours dans ce cadre, l’Eglise demande aux futurs premiers communiants de vivre l'expérience du Sacrement de Réconciliation. La première confession des enfants a généralement lieu en CE2. Il s’agit de reconnaître ses péchés, et de les avouer à un prêtre, afin d’être pardonné. 
Enfin la préparation à la première Communion se termine habituellement dans le cadre d'une petite retraite souvent en dehors du cadre paroissial. Certaines paroisses demandent aux enfants de rédiger une lettre pour demander à faire leur Première Communion en exprimant les motifs pour les quels ils désirent communier.
La plupart des paroisses demandent aux parents de participer à cette préparation uniquement dans le cadre privé, en aidant leur enfant à se préparer, l'encourageant, répondant à ses questions, lui montrant l'importance de sa démarche, s’intéressant à celle-ci.

La cérémonie de la Première Communion ne comporte aucun rite particulier. Au cours de la messe, les enfants rentrent en général en procession, et se placent au premier rang devant l'autel. Leur famille est le plus souvent juste derrière. On invite parfois les parents, ou parrains et marraine à dire un mot d’accueil ou une prière, comme on le fait pour les baptêmes. La messe est célébrée normalement, et au moment de l’Eucharistie, on donne d'abord la Communion aux premiers communiants. Parfois, on les fait monter autour de l'autel.

Autrefois, les enfants portaient un costume et une robe spéciale pour cette occasion, mais de nos jours, aucune tenue n’est imposée. Depuis la fin du XIXème siècle, avec le culte de l’Immaculée Conception, la plupart des petites filles portent une robe blanche, symbole de pureté. Une coutume dans les familles catholiques consiste à donner une image en souvenir de sa Première Communion aux membres de sa famille et à ses amis proches. Le style des images de communion a évolué. Autrefois, on a donnait plutôt des images pieuses édifiantes, alors que de nos jours on choisit plutôt des scènes évangéliques.
Il est aussi de coutume que les parrains et marraines offrent un cadeau religieux à leur filleul. Le premier communiant reçoit en général un crucifix, une icône, une petite statue de la Sainte vierge, un livre religieux - une Bible ou les Evangiles. Pour les filles, les parrains et marraine catholiques choisissent souvent une médaille ou une petite croix à porter autour du cou.

Les adultes qui demandent à être baptisés, sont également préparés à faire leur Première Communion et des adultes baptisés mais n’ayant pas fait leur première communion peuvent également demander à la faire.

Après leur première Communion, s’ils le désirent, les fidèles catholiques peuvent communier tout au long de leur vie au cours de la messe, au moment de la célébration de l’Eucharistie.

Voir nos autres sites : Encyclopédie du Chapelet :: Lourdes 2008 :: Histoire de Bernadette Soubirous :: La profession de foi :: Chains and rosaries